Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 14:29

transparence.jpg

 

Nous voici à la porte de 2013, millésime que je souhaite plein de découvertes et de rencontres passionnantes à tous les visiteurs de ce blog.

Voilà presque un demi-siècle que les jupes et les bas ont disparu de la garde-robe quotidienne des femmes, tous âges et origines sociales confondus. Deux générations.

Il y a eu l’« invention » de la mini qui, d’Angleterre, a bouleversé tout l’Occident. Les bas ont été balayés en quelques années par les collants, plus adaptés aux ourlets haut perchés. Le pantalon s’est imposé dans la foulée. Plus pratique, moins sexué. Libre, au fond.

Le jean, symbole de toute une génération, est devenu depuis une trentaine d’années un « must » pour les deux sexes, jeunes et moins jeunes.

Cette uniformité est aujourd’hui ressentie comme un peu ennuyeuse, voire triste, par une frange de la population. Des filles et des femmes reviennent aux jupes, et quelques-unes d’entre elles découvrent que les bas, ceux qu’on fait tenir à des dessous plus ou moins structurés, présentent des avantages non négligeables, en terme d’image, certes, mais aussi – mais oui ! – de confort. Ces filles et ces femmes détestent les collants, paradoxalement ressentis aujourd’hui comme des trucs de mémés, peu hygiéniques et… pas du tout sexy. Elles revendiquent un look plus raffiné et tiennent à affirmer non sans fierté leur identité de femme. On porte en 2012 beaucoup, plus de jupes qu’en 1980 ou qu’en 1990, c’est un signe qui ne trompe pas. Certaines osent même le pari de carrément renoncer aux pantalons – sauf cas d’urgence !

La plupart d’entre elles s’inspirent peu ou prou de la mode des années 50, quelques-unes développant avec la complicité de leurs compagnons une réelle fascination pour les objets et le style de vie de cette époque, ressentie, à tort ou à raison, comme plus heureuse, peut-être plus rassurante aussi. Les plus convaincues n’hésitent pas à adopter, sous la jupe ou la robe portée au genou, les bas, les porte-jarretelles, souvent même les gaines, qui vont avec, revendiquant leur choix et l’exposant avec une certaine ferveur dans des blogs très lookés.

Qu’on ne s’y trompe pas : rien de nostalgique dans cette attitude ! Ces néo-baby-boomers n’ont pas connu la période qui les inspire… Il s’agit d’autre chose. La revendication d’une certaine complication (au sens horloger du terme). Le plaisir de vivre en décalage… d’oser aller à contre courant. En ce sens il s’agit d’une sorte de mise en perspective, voire de mise en scène, de ce qui unit, ou désunit une société : ces filles et ces femmes qui choisissent de porter les bas et les jupes que leurs grand-mères ont jetés par-dessus les moulins sont aussi celles qui participent pleinement aux défis et aux questionnements qui caractérisent notre société post-industrielle ! Porter une jupe et des bas n’empêche pas d’envoyer paître son mec ou de décider à pied d’égalité avec celui-ci. Les choses ont bien changé depuis 1950, et il faut s’en féliciter !

Je souhaite à toutes celles qui me lisent plein de jolis dessous sous le sapin de Noël, et des moments privilégiés de complicité amoureuse – en bas, bien sûr!

Partager cet article

Repost 0
Published by Léo le Chat - dans Les bas
commenter cet article

commentaires

Miss Legs 21/02/2013 22:56

Baisers soyeux... juste en passant ! ;)

Léo le Chat 02/06/2013 10:36



Merci, chère Miss!


Navré de la lenteur de la réaction. Le Chat est un peu endormi ces temps-ci...



Pamina NylonStockingSpell 29/12/2012 18:40

Je n'ai pas eu de bas sous le sapin...mais en cette période de Noël, j'ai porté des bas avec délices. Je mets ce dernier mot au pluriel exprès.

Un bel article que vous nous livrez, et je ne paraphraserai surtout pas vos mots. Je fais partie de celles qui ont le plaisir de porter des jupes ou des robes plus souvent que des pantalons, et
donc des collants ou des bas ( pour des raison pratiques, je suis obligée de porter des collants, notamment pour travailler).

J'ajouterai simplement deux choses. D'abord, lors d'une réunion professionnelle récemment, nous étions 15 femmes, entre 25 et 55 ans. J'étais la seule en jupe, les 14 autres étaient en pantalon,
dont 13 en jean. Ensuite, il y a 40 ou 50 ans, porter le pantalon était pour les femmes une revendication de liberté. Actuellement c'est l'inverse, sous différentes formes de pressions , qui sont
totalement inadmissibles, dans certains lieux, dans certains milieux, porter une jupe ou une robe devient un acte de revendication, presque de courage.

Bonne fin d'année à vous, Léo!

Léo le Chat 30/12/2012 11:20



Merci pour ce riche commentaire, chère Pamina!


C'est magnifique de compter une convaincue de plus... Vive les jupes, et surtout, vive celles qui les apprécient et en font un usage immodéré! Juste un peu triste, le Minou, que vous renonciez à
en porter au boulot: à moins d'être contrainte à porter des jupes trop courtes, j n'imaginais pas que cela fût possible...


Quant à la statistique des jupes et des pantalons (jeans), elle est en effet déprimante - pour ne pas dire scandaleuse. Que porter une jupe et des bas pose problème et soit devenu si rare (bien
que je crois que c'était encore pire il y a quelques années) suscite un sentiment de gâchis dans mon petit coeur d'amateur de gambettes nylonnées!


Tendrement à vous


Léo



Marie3568 28/12/2012 21:54

Bonsoir,

C'est avec grand plaisir que j'ai découvert ce blog ce soir et je vous fais mes amitiés à tous, amateurs de bas nylon...
Tout comme Miss Legs, j'en avais sous mon sapin... Ils sont venus compléter la collection vintage de la grande amatrice de bas que je suis...
La douceur et le velouté sur la peau... C'est l'affirmation d'une féminité raffinée... Que j'assume pleinement !
Bonne soirée à tous :)

Léo le Chat 30/12/2012 11:15



Merci pour ce commentaire, Marie. C'est toujours un plaisir que de noter le "coming out" d'une nouvelle lectrice de ce blog! Puissiez-vous faire de nombreuses émules et faire, toutes ensemble,
qu'en 2013 les dessous prennent le dessus...



Cassiopée 25/12/2012 07:55

Oh que non, rien de nostalgique là-dedans, se sentir femme c'est vivre au présent, c'est parler plus de l'avenir que du passé... et avoir tous les droits, y compris celui de se "décaler", c'est du
bonheur !
Bonnes fêtes m'sieur Léo

Léo le Chat 30/12/2012 11:13



Merci Cassiopée!


 


Je vous souhaite plein de plaisir et de bonheur dans vos bas et vos charmants dessous...



Miss Legs 24/12/2012 10:22

Presque cela ;)... pour les bas, j'avoue avoir déballé un de mes cadeaux un peu tôt, un coffret contenant 4 paires de bas Vintage fabriqués en 1965 (made in France bien sûr !)... intacts malgré les
années qui se sont écoulées... !
Bisous soyeux et douce journée !

Léo le Chat 30/12/2012 11:11



Magnifique! J'espère que vous n'avez pas rencontré de problème: les bas vintage sont souvent fragilisés par le temps, qui "sèche" le nylon et le rend moins solide... au grand désespoir des
amatrices de bas "vintage", hélas!



Présentation

  • : Le blog de Léo le Chat
  • Le blog de Léo le Chat
  • : Blog consacré au "revival" de la lingerie glamour
  • Contact

Fréquentation

Combien de visiteurs en ce moment?   


Recherche

Liens