Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 22:23

Insensiblement, on en reparle dans les magazines, sur le net, parfois autour d’un café.

Jusqu’aux féministes, qui y voient pour la plupart un jeu maîtrisé, une manière de clin d’œil aux femmes d’avant, à ces pauvres femmes dominées, exploitées et bafouées par une société créée par et pour les mecs.

Il y a eu lalulu-girdle.jpg traversée du désert. Ces années d’anathème, où le fait de porter des bas et un porte-jarretelles était considéré ipso facto comme un signe d’avilissement qui vous classait au rang  des demoiselles légères (perdues ?), au mieux dans la population des révoltées fréquentant les milieux punks. No future ?

Les années 90 ont déculpabilisé l’érotisme, et le fétichisme a été intégré comme une composante de la séduction. Les filles se réclamant du mouvement « goth », décomplexées, ont osé les corsets et les gaines chères à leurs grand-mères, portées d’ailleurs avec un certain panache. Eloge de la complication, au sens horloger du terme.

Une dizaine d’années ont passé. Le sujet s’est dédramatisé. Les couturiers s’en sont emparés, nous jetant nos fantasmes et nos contradictions au visage en mettant les dessous dessus. Des podiums à la vraie vie, le fossé est large toutefois…

Un retour inattendu à des valeurs censées favoriser une meilleure estime de soi, incarnées par le raffinement glamour des pin’up, a généré un intérêt renouvelé non seulement pour les vêtements associés à cette image, mais aussi pour des dessous longtemps rejetés : la gaine ouverte, fidèle compagne des femmes pendant plusieurs générations, reprend même du service, au début sous des dénominations nouvelles, histoire de ne pas froisser les consciences. Elle s’affiche aujourd’hui pour ce qu’elle est, et connaît un succès grandissant, passant d’effrayante à rassurante. Comme un goût de reviens-y…

Le mouvement en route ne touche qu’une minorité de converties, certes, mais les messages publiés sur les forums démontrent que pas mal de filles et de femmes ont envie d’essayer les bas, les vrais, ceux qui nécessitent un porte-jarretelles ou une gaine.

Même si l’effet mode et la volonté de jouer avec les codes et les tabous sont des composantes essentielles du phénomène, on peut se demander si tout cela ne cache pas autre chose.

Les amateurs de bas ont coutume d’affirmer qu’un bas sur une jambe de femme est infiniment plus beau qu’un collant ou qu’un pantalon. Objectivement, rien de « beau » dans un porte-jarretelles ou une gaine… La clé de l’érotisme des bas, à mon avis, ne réside pas dans leur beauté, toute relative ; il faut plutôt la chercher dans la signification et les valeurs culturelles que la société y attache, ainsi que dans le rapport qu’on entretient avec cette signification et ces valeurs, en tant qu’admirateur ou en tant qu’utilisatrice.

De la à dire qu’il y a un enjeu social, sinon politique, il n’y a qu’un pas !

Je donnerais cher pour savoir ce qui pousse une femme, à plus forte raison une jeune fille, à mettre de nos jours des bas et une porte-jarretelles ou une gaine, voire même un corset, une fois mis entre parenthèses l’argument discutable de la beauté et de l’élégance …Chères amies de Léo, j’attends vos confidences avec intérêt !

Pour les hommes, je pense que leur motivation est plus trouble qu’il n’y paraît…

A suivre….

Partager cet article

Repost 0
Published by Léo le Chat - dans Les bas
commenter cet article

commentaires

Gentleman.W. 09/11/2010 23:20


Voilà un bel article qui ne pouvait qu'attirer les belles en bas, ces femmes rares mais existantes qui savent porter le bas nylon. Pour elle puis pour nous, car la sensualité est une qualité qui se
partage.

ALors il est vrai que la qualité de la lingerie rime avec un prix plus élevé mais le confort et le plaisir sera aussi grand en retour. ENORME FEMINITE dans les sensations, dans ce reflet dans le
miroir, dans le regard de l'amoureux, de le regard des copines et amies.

Bas de qualité, pas si chers, définitivement pas chers car vous trouverez des grandes marques comme Cervin ou Agent Provocateur ou Secrets in Lace , en ligne, et acccessible pour une qualité
inégalable. ALors investisser dans une tenue voluptueuse pour courbes voluptueuses sur le site de Secrets in Lace, et vous deviendrez pour vous, une femme fatale, sereine de cette féminitude
nouvelle, avec les cheveux courts bien sûr !

Toutes les féminités existent et cohabitent, elles naissent dans vos coeurs, vos envies et grandissent dans le regards des autres, surtout de l'Autre, votre compagnon, votre compagne.

Et pour vous convaincre de tout cela, sachez que la passion de cette féminité, est égale à la sensibilité , souvent cachée de certains hommes (voir dimanche 14 novembre prochain, l'émission
"déshabillez-nous" consacrée aux fétichismes sur FRANCE3, vers 23H00, il y aura ce coeur ouvert, celui d'un homme passionné de nylon, de lingerie, de courbes et de sourires : moi)

Nylonement
Gentleman.W.

http://nylon-volupte.overblog.com

PS: si vous cherchez des bas, je suis un heureux donateur de nylon pour toutes jambes demandeuses ...


Léo le Chat 10/11/2010 19:04



Je me réjouis d'assister à cette émission... et de découvrir le visage de ce mystérieux Gentleman


Le Chat (tout aussi mystérieux)



armandie 09/11/2010 19:04


voila un article trés intéressant et bien écrit, les commentaires le sont tout autant.
C'est l'envie d'affirmer mon caractère trés "femme" qui m'a mené aux bas et PJ. Rien ne peut permettre de se sentir aussi femme que de porter cela. Et je pense qu'aujourd'hui nous avons bien plus
de chance que dans les années 40/50/60, car nous pouvons le faire en ayant affirmé notre liberté. ainsi une femme en 2010 qui porte des bas le fait par choix, par envie, parce que cela lui plait,
pour elle avant de le faire pour les autres. Et cela profite à tout le monde, elle mais aussi son entourage.
Armandie


Léo le Chat 09/11/2010 21:08



Merci, Armandie, pour ce témoignage, qui, vous vous en douter, me ravit.


Je suis très heureux de constater que, pour quelques-unes d'entre vous, l'alternative "ba+porte-jarretelles" est envisagée en toute sérénité, avec l'assurance d'une féminité assumée,...


 



Cassiopée 05/11/2010 14:48


@ Fanfan : votre trajectoire ressemble un peu à la mienne, j'avais abandonné les bas (et les jupes avec) à 20 ans pour cause de PJ de mauvaise qualité ; je les ai retrouvés récemment à 36 ans en
découvrant les conseils avisés de la petite communauté "LoveNylon.net"... depuis, le trio infernal passion-féminité-carte bleue me dévore :-)))
Savez-vous que les bas nylon sont moins fragile que les bas-de-gamme et que la très bonne qualité démarre à 9,20 € ?
Nous pourrions monter un club : les cheveux courts, féminins en diable ;-)

Ha Léo, quelle belle idée vous avez eue de publier ce billet ! Désolée pour la monopolisation de la parole hihi


Léo le Chat 06/11/2010 16:54



Voilà un témoignage qui me ravit. Cette redécouverte en forme de plébiscite incitera peut-être d'autres décues de la première heure de redonner aux bas une deuxième chance.


C'est une lingerie qui n'est pas "évidente": on doit l'apprivoiser (s'apprivoiser soi-même, peut-être aussi). Les premiers essais ne sont pas toujours concluants. Celles qui tiennent bon ne le
regrettent en général pas. Affaire d'habitude, le temps de se sentir bien dans ses nouveaux dessous.


Et un grand merci pour le clin d'oeil amical sur votre blog - très apprécié.


 


Léo



Fanfan 05/11/2010 11:26


Je me permets une petite contributions sur mes motivations…
J'ai toujours beaucoup aimé la lingerie, et consacré un budget conséquent, n'étant pas doté d'une taille de supermarché : finalement heureusement cela m'a donné l'habitude des petites merceries au
service incomparable.
Mais mon attrait pour la dentelle se limitait au soutien-gorge.
Il faut dire que j'ai longtemps vécu en jean ou du moins en pantalon. Je n'ai commencé à porter des robes et jupes qu'à la trentaine.
Pour autant je me suis toujours considéré comme féminine, malgré mes pantalons et mes cheveux courts.
Puis j'ai rencontré mon chéri. Amateur de belle lingerie. Il me préfère en jupe. Après un premier été aux jambes nues il m'a naturellement fait part de son goût pour les bas. "Ok, j'en porte
aussi". Incompréhension : je parlais de bas Up autofixants, lui de bas et porte-jarretelles. Qu'à cela ne tienne j'investis dans un porte-jarretelle trouvé à la mercerie locale (choix extrêmement
limité seuls 2 modèles dispo, et un seul modèle de bas… consternation) au grand bonheur de mon homme.
Je me surprends moi même à aimer cette dentelle et la sensation de confort des bas. Malgré le fait que ce p-j soit assez peu pratique au final. Pour l'heure nous écumons les boutiques locales pour
trouver un modèle à 6 attaches. Et dès lors je commande ces bas de laine qui me font de l'œil.
Bref…
Pour moi cette pièce de lingerie est juste une marque de féminité. Un pas de plus vers la féminité assumée. Il me semble que la féminité aujourd'hui est de plus en plus dur à assumer. À l'heure où
les strings dépassent du pantalon, où les talons sont portés dès 14 ans, le maquillage encore plus tôt et où les cheveux longs semblent l'attribut de la femme par excellence j'ai mis du temps à
trouver la mienne de féminité. Je n'ai pas une taille mannequin non plus, le jean slim et les ballerine extra-plate ne me mettent pas en valeur. J'ai des cheveux blancs depuis l'âge de 15 ans. Je
me découvre petit à petit et ma féminité s'assume discrètement. Quand je sens les attaches de ce porte-jarretelles sur mes hanches, je me sens bien. C'est tout. Et quand je sens les mains de mon
homme descendre doucement sur mes hanches pour s'assurer que je porte ce qu'il aime, je me sens encore mieux.
Quant au prix, c'est vrai que c'est un petit investissement. Heu surtout que je n'ai pas encore exploré beaucoup de marques de bas, j'en suis pas au nylon mais au polyamide avec des fois élasthane
(marque gerbe, et doré doré) et je les file vite…
A bientôt


Léo le Chat 06/11/2010 16:47



Merci, chère Fanfan, pour cette évocation très intéressante de votre expérience personnelle en matière de bas. Je conçois sans peine qu'une femme puisse se sentir féminine en jeans et cheveux
courts, même si, de mon côté, je conçoive une certaine frustrution. Pas jusqu'à un vague sentiment de trahison, mais une déception, certainement. L'impression - peut-être égoïste, pardonnez ma
franchise, d'un "gâchis". J'ai croisé il y a quelque jours la fille d'un ami, que j'avais toujours connue en jeans et sweets relativement informes. Elle portait une jupe droite, style "crayon",
des bas fins (plutôt des collants probablement), et de joilis escarpins, ni trop haut ni trop plats. Cela lui faisait des jambes sublimes - à tomber. Je n'a pas pu m'enpêcher de penser qu'à la
veille de ses 20 ans, ce n'était pas trop tôt pour se réveiller!


J'espère que les bas de laine vous conviendront, et plairont à votre chéri!


Léo



Cassiopée 05/11/2010 08:17


Certes, c'est très cher, trop cher, mais si l'article est de qualité et qu'on le traite bien lors du lavage, il dure des années. Même les bas, il faut certes y mettre le prix et ne pas tomber dans
les marques très bas de gamme du genre LegAvenue, mais si on prend soin de les manipuler avec des gants et qu'on chouchoute leur entretien, on peut les porter 10 fois et plus !
Et puis, nos créateurs modernes ouvrent peu à peu les yeux sur notre vraie nature de femmes gourmandes et voluptueuse : de plus en plus, le XXL apparaît dans les dessous et dessus sexy.
Bref, perso je considère toutes ces douceurs comme des investissements en faveur de mon bien-être, et même s'il est vrai que je ne peux pas m'offrir tout ce qui me ferait plaisir, je pense qu'on
peut arriver en 1 an ou 2 à se monter une garde-non-robe honorable et durable !
Cassio contente : enfin trouvé un distributeur United Nude sur Montpellier pour avoir des chaussures dignes des nouveaux bas "captive" de Cervin, oui je sais, c'est compliqué et il faudra attendre
la maman-Noël :-)


Présentation

  • : Le blog de Léo le Chat
  • Le blog de Léo le Chat
  • : Blog consacré au "revival" de la lingerie glamour
  • Contact

Fréquentation

Combien de visiteurs en ce moment?   


Recherche

Liens