Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 21:55

zoom

Il y a pour les accros des bas, je crois, le désir avoué ou non, que les femmes reviennent aux dessous d'avant. Des années de féminisme, de pantalons, de disette de dentelles, ont déboussolé les hommes.Qui sommes-nous? A-t-on encore quelque pouvoir sur la gent féminine? Les nouvelles règles de jeu ne nous conviennent pas trop. Au fait, quelles sont-elles? Et on rêve de femmes qui, tout en étant à fond dans leur époque, conservent une part de l'héritage féminin sur lequel notre société s'est construite pendant plusieurs générations. Comme cette amie, ingénieure en informatique, qui est revenue d'elle-même aux bas, et même aux bas à couture, qu'elle, l'informaticienne(!), estime être le produit d'une technologie extrêmement complexe.

Et puis il y a tous les gestes induits par le port des bas. Une façon de s'asseoir et de marcher différente.

Ce soucis constant de ne pas trop se dévoiler: en bas, on ne peut pas écarter disgracieusement les jambes sans risques (comme tant de femmes en collant).

On doit se contrôler. Ce souci de contrôle, cette retenue sont si émouvants pour nous autres! Quant au geste de la femme qui enfile ses bas, le matin, il est sans commune mesure avec la banalité d'un collant ou d'un pantalon qu'on enfile.

Qu'on le veuille ou non, pardonnez-moi mesdames, en collant ou en pantalon une femme a toujours un peu l'air unijambiste!

Partager cet article

Repost 0
Published by Léo le Chat - dans Les bas
commenter cet article

commentaires

Legs85 22/09/2010 22:48


superbe photo... accessoires au combien féminin que certaines femmes aiment à porter... pour leur plus grand plaisir... mais aussi pour celui des autres, ceux qui savent apprécier. Si vous saviez
le bonheur que peut ressentir une femme en enfilant une paire de bas,en l'ajustant, en y fixant une à une ses jarretelles... ;))
Bises à tous les passionnés


JdCblog 22/09/2010 15:11


Oui, en effet, après coup, je me suis dit que j'y étais allée un peu fort, dans mon commentaire, mais cela n'enlève en rien mes convictions selon lesquelles, dans un couple, il devrait pouvoir
exister une relation équilibrée, fondée sur le plaisir de se faire plaisir tout en faisant plaisir à l'autre.

Il y a encore trop de femmes qui s'oublient en se sacrifiant au seul desiderata du "mâle" dominant, ça a peut-être son charme, pendant un petit moment, et peut même devenir un jeu, mais si cela
doit devenir une corvée ou un passage obligé, là, je dis non.

Alors pardon, Léo, mais votre vision un tantinet machiste de la femme portant bas, et devant "bien se tenir" pour ne pas se trahir, cela vous émeut peut-être, mais me fait penser justement à cette
espèce de relation de domination d'un individu sur un autre. Parce-qu'après tout, à part vous obliger au port d'un costume-cravate, à quelles contraintes pourrions-nous vous soumettre, vous,
Messieurs ?

Et pourtant... Je dois vous avouer que la vision d'un homme en costume-cravate, même s'il a un physique ordinaire, ne manque jamais de m'émouvoir tout comme vous, vous pouvez être ému en devinant,
sous une robe, la présence de bas fins, d'un corset, d'une combinaison...

A chacun sa sensibilité. Alors, tiens, je vais insister davantage pour que mon mari s'habille plus souvent de la sorte, en échange de quoi, je lui ferai plaisir en me parant de mes plus beaux
atours. C'est encore une question d'équilibre.


Cassiopée 22/09/2010 14:24


JdC il n'est pas question pour moi d'introduire une connotation "maître-esclave", je déteste ce type de relation dans quelque domaine que ce soit !
Je n'utilise ici le terme de "pouvoir" que sur le ton de l'humour et si je parle d'une société "où nous n'avons plus de maître" je n'ajouterais pour rien au monde "et où nous sommes devenues
maîtresses" !
C'est justement le bon côté des dernières décennies : elles nous ont permis, hommes et femmes, d'avoir des relations véritablement complices et non plus hiérarchiques.


Gentleman.W. 22/09/2010 14:19


J'abonde dans le sens de la vie, avec la logique de JDCBlog.

Oublions nos rèles ancestrales et judéo-craintives, ou catho-avillissante ! Oublions aussi les lois données par nos mères 68tardes ou nos grand-mères soumises à une vie de labeur !

Osons vivre la liberté de choisir , soit le confort, soit la féminité, soit pour soi, soit pour lui, soit pour deux ! Une liberté qui ne tient qu'un un fil de nylon et à plusieurs jarretelles. Et
puis, si déjà les femmes retrouvaient le PLAISIR avec toutes ses variantes, sans être juger par les hommes et les autres femmes.

LA lingerie accompagnerait probablement ce mouvement, non pas libertin, mais juste un parti pour le bien-être, une base sociale de la vie de tous.

Nylonement

Gentleman W.


JdCblog 22/09/2010 09:29


La connotation "maître-esclave" induite par vos écrits, chers Léo et Cassiopée, me gêne un peu. Selon moi, ni l'homme ni la femme ne devrait être le maître de l'autre, simplement, ce devrait être
un plaisir partagé par le port, la pose ou la vue d'un bas, d'un ruban, d'un espace de chair. Que la femme sache que l'homme sait, ou devine, c'est cela, le charme et ne devrait pas devenir une
sorte de rapport de force dominant/dominé.

Avant tout, le plaisir de (se) faire plaisir.


Présentation

  • : Le blog de Léo le Chat
  • Le blog de Léo le Chat
  • : Blog consacré au "revival" de la lingerie glamour
  • Contact

Fréquentation

Combien de visiteurs en ce moment?   


Recherche

Liens