Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 17:55

Je sentais monter en elle un désir aussi impatient que le mien. Après les avoir contemplées et en avoir fait le tour du bout de langue, en savourant cet instant suspendu, je pris l’initiative de détacher, l’une après l’autre, les six jarretelles qui maintenaient ses bas impeccablement tendus. En se détendant chacune lâcha un petit bruit étouffé, presque inaudible, et pourtant familier. Je retirai ensuite les bas, tour à tour, avec d’infinies précautions, tant le voile parut impalpable à mes pattes grossières. Les coutures avaient laissé sur ses mollets et ses cuisses une légère empreinte, que je considérai rêveusement. Impatiente, ma belle me fit face. Sans les bas, la gaine paraissait orpheline. Inutile. Je descendis la fermeture éclair d’un geste assuré, presque autoritaire, détachai soigneusement les crochets qui maintenaient la gaine bien tendue. Son ventre, libéré d’un coup, me sembla plus rond. Je ne pus retenir une envie violente de baiser sa chair ainsi dénudée, m’attardant sur son nombril quelques instants. De la paume de la main, je caressai encore son ventre où la gaine avait imprimé de petits reliefs. Je la retirai enfin, découvrant un pubis humide d’émotion. Le temps de me retourner : elle avait retiré son soutien-gorge et m’attendait, agenouillée sur le lit, nue comme Vénus dans sa coquille.

M’attrapant par la cravate, elle m’attira vers elle. Impossible de résister. Sans me laisser le temps de retirer mes pantalons ni ma chemise, elle s’empara de mon sexe.

Je n’en pouvais plus de désir. Nous fîmes l’amour intensément ce soir là.

Comment oublier jamais ces quelques minutes de pur bonheur partagé?

Partager cet article

Repost 0
Published by Léo le Chat - dans Un peu de poésie...
commenter cet article

commentaires

Cassiopée 15/01/2011 15:32


Oublier, pour quoi faire ? Un souvenir à chérir, bien au contraire, et auquel inventer tout plein de petits frères !
Revenant de tréfonds professionnels qui m'avaient empêchée de passer chez vous, j'ai relu le premier épisode puis les autres tout d'un coup, émue par votre plume comme votre belle dut l'être par
vos gestes ce soir-là.
C'est un bel instant de lecture que vous nous avez offert là, cher chat, merci !


Léo le Chat 15/01/2011 22:11



Merci, Cassiopée, pour ce commentaire qui me va... comme un gant!


A en juger vos goûts et votre tempérament, je suis prêt à parier que vous avez du vivre de tels moments!!!



Legs 11/01/2011 20:45


Je m'en doutais un peu ;)... il est bon de vous l'entendre dire... enfin de vous le voir écrire ;)) !!
Bises soyeuses


basnylonetmusiqueretro 10/01/2011 20:56


Très belle ambiance décrite là. On s'y croirait comme dirait l'autre. Vous en tous cas d'une manière plus proche du sujet. Nous on contemple et on déguste sensuellement ces mots faits aussi pour
nous.
Merci


Léo le Chat 11/01/2011 18:10



Nerci cher bnemr, pour vos passages, toujours appréciés!



Legs 10/01/2011 18:43


Comment oublier ?... non surtout n'oubliez rien, ces instants sont si précieux !!!... et si la prochaine fois votre belle gardait ses bas, vous verrez c'est divin ! ;))
Doux baisers à vous deux !


Léo le Chat 11/01/2011 18:09



Rassurez-vous, je connais ce plaisir divin... et j'adore!



Gentleman.W. 10/01/2011 18:32


Quelle intensité dans ces récits, vous voici libertin dans la plume, malicieux dans les textes, calineur de jarretelle !


Léo le Chat 11/01/2011 18:08



Many thanks, dear friend!



Présentation

  • : Le blog de Léo le Chat
  • Le blog de Léo le Chat
  • : Blog consacré au "revival" de la lingerie glamour
  • Contact

Fréquentation

Combien de visiteurs en ce moment?   


Recherche

Liens