Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 21:48

Toi l’aimée sur ma couche allongée
nos corps entrelacés dans la nuit de plein été
ma main caressant le satin de ta peau gorgée de soleil
tendue et veloutée sous ma paume enhardie
qui se love à présent dans le creux de tes reins
et prend la mesure de ta taille alanguie.
Ne m’en veuille pas oh mon aimée d’été
si mes pensées vagabondent vers une autre saison !
C’est que me manquent tel un marin à quai
ces tendres haubans auxquels mon cœur s’accroche
comme un enfant au sein qui le nourrit
Vagues de soie bordées d’écume dentelée
découvrant un corps de reine à demi dénudé,
ma bouche s’assèche à leur évocation !
Et ces rubans tantôt tendus et tantôt relâchés
selon que ton bassin s’offre ou se retire…
Sur le sable de tes cuisses vient se perdre la crête irisée des bas
doux artifice de nylon où la main de l’amant s’attardant
découvre les petits plis soyeux formés au creux du genou
par les rets transparents où le désir s’est pris :
à leur troublante lisière s’épanouit un frisson fugace
quand le pinceau humide de ma langue ose une retouche.
Il me faut imaginer sur ton corps dénudé
le parfum enivrant de tes dessous mêlés de toi
contre ton ventre de miel la fermeté du coutil
où la caresse s’égare et l'esprit aussi.
Je sens tes fesses palpitantes dans cet écrin sévère
comme je sens ton cœur bander sous ta poitrine.
Ne m’en veuille pas oh mon aimée d’été
si mon sexe dressé pleure à des jours meilleurs !
Accepte mon offrande et l’accueille au plus profond de toi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Léo le Chat - dans Les bas
commenter cet article

commentaires

Domamido 21/07/2011 17:06


Précisément, c'est ce que je me suis dit ces derniers jours "j'en connais un qui doit être aux anges, c'est bien notre ami Léo". Pourtant, d'habitude, les matous, ça n'aime pas l'eau !


Léo le Chat 23/07/2011 15:19



Etant donné mon amour imodéré de la baignade en mer, je dois avoir quelques chromosomes en commun avec le poisson-chat. Ceci explique cela... (mais je pique rarement, rassurez-vous!)



Cassiopée 18/07/2011 09:46


Oh mon dieu... vous nous en offrez peu, de vos mots poétiques, mais quand vous le faites c'est toutes sortes de marées qu'ils sont propres à soulever ! Je vous passe les détails, mais encore,
encore !!!
Enfin, tout de même, vous auriez pu attendre la fin de l'été pour lui asséner tout cela :-)


Léo le Chat 20/07/2011 23:27



L'inspiration n'est pas toujours au rendez-vous, hélas...


Ravi d'avoir su trouver les mots pour vous émouvoir.


Le temps automnal de ces derniers jours n'est pas pour me déplaire, vous vous en doutez!



Domamido 16/07/2011 01:42


Eh ! Bien dites donc, Cher Léo, j'espère au moins que votre aimée d'été a lu ce vibrant hommage à sa beauté et aux sentiments qu'elle vous inspire ! Souffrez-vous à ce point du manque d'une belle
paire de bas, d'un corset ou d'une gaine ? Pourrions-nous dire que vous êtes un drogué du bas de soie ? Il paraît que nous souffrons tous, plus ou moins, d'une forme d'addiction, j'ai trouvé la
vôtre.


Léo le Chat 17/07/2011 09:39



Je crois bien que je dois vous donner raison: cela dépasse l'entendement...


Mais on ne se refait pas!
Le "manque" a toutefois du bon: les chefs-d'oeuvre ne naissent-ils pas dans la douleur?



Présentation

  • : Le blog de Léo le Chat
  • Le blog de Léo le Chat
  • : Blog consacré au "revival" de la lingerie glamour
  • Contact

Fréquentation

Combien de visiteurs en ce moment?   


Recherche

Liens