Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 19:15

Dans la réponse que j’ai faite à Fanfan dans le dernier article posté Jarretelles, jupons, voilettes et tutti quanti : circulez. y’a rien à voir, j’ai parlé du changement de look opéré par la fille d’un ami, que j’avais toujours vue en jeans et t-shirts relativement informes. La croiser dans une jupe élégante, en bas fins et escarpins, m’a intrigué (les chats sont curieux !) Qu’est-ce qui a bien pu se passer dans la tête de cette fille de 20 ans, relativement rebelle à tout vêtement connoté comme féminin ?pression2.png

Trop timide, et craignant de passer pour un vieux con, ou pire pour un vieux cochon (eh oui, pas facile à assumer en société, mes petits dadas…), je n’ai évidemment pas eu le cran de lui demander ce qui avait motivé ce changement, encore moins de lui poser la question qui me brûlait la langue : collants ou bas ? (même si j’étais quasiment certain de la réponse qu’elle aurait faite sur ce point, les chances qu’une fille de son âge porte des bas restant minces, en dépit d’un regain d’intérêt de quelques « happy few » !).

Bref, j’ai obtenu ma réponse par une voie détournée (sur la première question s’entend).

Il y a quelques mois, cette demoiselle qui parle parfaitement trois langues a obtenu un job d’hôtesse d’accueil dans la loge VIP d’un aéroport important. Le costume allait avec le poste, et elle a décidé de surmonter cette contrariété, désireuse de saisir sa chance. Pas obligatoire, mais vivement conseillée, la jupe a fait son entrée dans sa garde-robe. Il lui a fallu rapidement s’adapter : le genre de vêtement relativement chic qu’elle doit porter induit une tenue, une attitude différente. Selon mon informatrice, cette entrée forcée dans la « féminitude » a été vécue relativement bien par cette jeune fille, qui après quelques semaines ne se change plus systématiquement à peine de retour à la maison. Mieux, elle semble trouver du plaisir à ce nouveau style et a même avoué se sentir plus sûre d’elle, plus confiante en ses possibilités.

J’aurais envie d’ajouter – cela n’engage que moi – qu’elle a grandi, au sans fort du terme !

Partager cet article

Repost 0
Published by Léo le Chat - dans Les bas
commenter cet article

commentaires

Cassiopée 14/11/2010 22:46


Elle a finalement bien de la chance, cette petite, qu'une contrainte lui ait fait découvrir un plaisir ! Reste à espérer que de ces douceurs elle ne saura plus se passer ;-)


Léo le Chat 15/11/2010 22:17



Sans plaisanter, chère Cassiopée, le plaisir vient plus souvent qu'on ne l'imagine d'une contrainte qu'on a su gérer et retourner à son avantage...!


Ne l'avez-vous pas expérimenté?



Fanfan 12/11/2010 12:23


Ce qui est désolant quand même c'est que ce genre de "découverte" passe par la contrainte : l'obligation d'un milieu professionel. D'un autre côté, cette contrainte est un alibi pour éviter les
remarques désobligeantes qui effectivement sont légions.
Pour les avoir reçues lors de ma "métamorphose" (non contrainte par un milieu professionnel, il est de bon ton dans mon milieu d'être cool, avachie et en jean baskets), je peux aussi témoigner
qu'elles ne sont pas toujours désobligeantes mais que quand on assume pas encore vraiment les jupes-robes (je ne parle pas des bas qui relève pour moi plus de l'intime et sont -presque -
imperceptibles de l'entourage social), toute remarque-allusion à ce nouvel accoutrement est perçue au pire comme une agression, au mieux comme une marque d'ironie. Et que ce n'est pas pour rassurer
l'apprentie en féminité.
Quand je croise une de ces femmes ou ado en apprentissage je m'efforce vraiment d'être discrète, sincère et assez neutre : "Cette robe te va très bien. Tu es très belle dans cette jupe." Et non un
jovial : "C'est mardi-gras ?"…
A bon entendeur,
Fanfan de la campagne
PS : à Cassio : oui au club des filles pour qui la féminité ne se résume pas à de long cheveux qui le valent bien !


Léo le Chat 12/11/2010 21:44



Eh oui Fanfan, la vie est ainsi faite qu'il faut parfois quelques détours pour arriver à son but.


Les amateurs de voile (je parle bateau, pas bas!) le savent mieux que tout autre!


Je trouve tout de même un peu choquant, dans notre système de valeur, que l'élégance et le raffinement soient galvaudés à ce point...


Je suis heureux qu'il existe des femmes désireuses de réagir contre le laisser aller général et relèvent le gant. Tenez bon!



sajon 11/11/2010 09:53


il est sur que nombre de balourds ont dissuadé les demoiselles de se montrer féminines. A l'inverse, j'ai entendu un échange de même nature chez le coiffeur mixte du chef lieu de canton voisin de
ma maison de campagne. Deux jeunes filles, la vingtaine, habillées comme aujourd'hui, c'est à dire n'importe comment, mais l'une disant à l'autre : "ça y est, je suis élève à l'école hôtelière, et
là bas on nous oblige à mettre des jupes et des collants. Finalement, c'est pas mal, tu sais. Je trouve même ça plutôt chic." Comme quoi, certaines obligations conduisent à des (re)découvertes...


Léo le Chat 11/11/2010 18:47



Oui, pas facile de parler aux femmes de ce sujet sensible. Elles n'aiment pas trop les allusions et les appels du pied trop directs. A nous de trouver le bon "angle d'attaque" et le bon moment
(pour peu on se croirait dans une "cour d'amour")... et le bon moment!



basnylonetmusiqueretro 10/11/2010 19:30


Amusante anecdote. J'ai, en fin de compte constaté rarement ce genre de changement dans mon entourage, soit c'était le jean, soit la jupe. Une collègue de travail toujours en pantalons m'a avoué
que la fois où elle portait une jupe, elle a eu tellement de commentaires qu'elle n'en a plus jamais remise une. Et les commentaires n'étaient pas le fait des hommes, à ce qu'elle m'a dit. Si un
homme ou deux avaient fait un commentaire distingué, elle aurait peut être continué avec la jupe. Allez savoir...

Amicalement


Léo le Chat 11/11/2010 18:43



Eh oui, pas facile d'échapper à son image...!



Gentleman.W. 09/11/2010 23:22


La vie évolue, et si notre vision commune, cher CHAT, de la féminité, est d'une extrême douceur.

Nous savons apprécié ces changements autour de nous. Délicatement, on observe, assis et ronronnant sur le radiateur bien chaud, elles passent dans la rue, de l'autre côté de la fenêtre, cette jeune
voisine, nous on l'aime ainsi.

Nylonement


Léo le Chat 10/11/2010 19:10



L'image est amusante et bien trouvée. Le radiateur s'impose en effet par les temps qui courent.


L'intéressant, c'est que matou qui ronronne doucement peut parfois se transformer en lion - superbe et généreux ajouteront les littéraires - et passer à l'action!



Présentation

  • : Le blog de Léo le Chat
  • Le blog de Léo le Chat
  • : Blog consacré au "revival" de la lingerie glamour
  • Contact

Fréquentation

Combien de visiteurs en ce moment?   


Recherche

Liens